GO Blog | EF Blog Belgique
Les dernières informations sur les voyages, les langues et la culture par EF Education First
MenuBrochure gratuite

10 conseils pour maîtriser un vol longue distance

10 conseils pour maîtriser un vol longue distance

En dehors des bouteilles de ketchup compressibles et des post-its, prendre l’avion est probablement l’une des meilleures inventions de tous les temps : vous montez à bord de l’appareil et quelques heures plus tard, posez le pied dans un endroit où tout – de la langue à la cuisine, en passant par le climat – est radicalement différent. En fonction du nombre de ces « quelques heures » de voyage, vous devrez passer un bon moment assis, relativement immobile dans un espace assez serré. Découvrez nos 10 conseils pour faire passer votre prochain vol transcontinental ou transocéanique plus rapidement.

1. PRÉPAREZ VOTRE BAGAGE À MAIN

Si vous voulez paraître à votre avantage et vous sentir frais après l’atterrissage, nous vous recommandons d’emporter les petits objets suivants dans votre bagage à main : une brosse à dents et du dentifrice – car le brossage des dents réveille et rafraîchit – du déodorant pour sentir bon et du baume à lèvres et de la lotion pour vous donner une peau éclatante, quelle que soit la sécheresse de l’air ou les méfaits du décalage horaire. En dehors des articles de toilette, assurez-vous également de vous munir d’un stylo et de l’adresse de votre lieu de séjour (pour la première nuit) et ce, afin de pouvoir remplir tous les formulaires d’immigration sans pour autant déranger les agents de bord.

2. MUNISSEZ-VOUS D’ACCESSOIRES ET DORMEZ

Misez sur un maximum de confort en vous munissant de bouchons d’oreilles, d’un masque pour les yeux et d’un casque anti-bruit. Combinés à votre oreiller, ils vous aideront à vous détendre, trouver vos aises – autant qu’un siège en classe économique puisse le permettre – et accroître ainsi vos chances de faire une petite sieste. À moins bien sûr que vous ne souhaitiez pas dormir et préfériez profiter du petit écran fixé au siège en face de vous.

3. PROFITEZ DES DIVERTISSEMENTS

Le temps passe plus vite lorsque l’on regarde des films et des émissions de télévision. Beaucoup de compagnies aériennes donnent accès à une sélection de films en ligne, de sorte qu’il est possible soit de planifier son programme de divertissement ou de le compléter avec sa propre collection. Même si les films sont parfaits pour se distraire et se réjouir, il y a toujours un risque que le système de divertissement en vol ne fonctionne pas. Il est donc recommandé de toujours avoir un plan B – comme, par exemple, un livre, des jeux informatiques, des films ou de la musique afin d’éviter la frustration de passer huit heures à fixer le siège du passager de devant.

4. MÉNAGEZ UN ESPACE POUR VOS JAMBES

Les bagages à main sont bien pratiques jusqu’à ce que vous les glissiez sous le siège du passager de devant et que l’espace réservé à vos jambes – déjà limité – ne devienne quasiment inexistant. Assurez-vous de ranger tous vos bagages dans le compartiment supérieur afin de pouvoir vous dégourdir les jambes et les pieds aussi souvent que possible et avec élégance.

5. PORTEZ DES VÊTEMENTS CONFORTABLES

Le confort est essentiel lors d’un vol de plusieurs heures, donc emmitouflez-vous de diverses épaisseurs de vêtements comme vous le feriez un dimanche après-midi dans votre canapé. Emportez, par exemple, des sweats à capuche, des foulards (qui peuvent avoir double usage et servir de couverture ou d’oreiller de voyage) et plusieurs paires de chaussettes pour garder vos pieds au chaud. Si vous ne voulez pas arriver à destination en ayant l’air de porter un pyjama, glissez alors quelques vêtements de rechange dans votre bagage à main à enfiler après l’atterrissage.

6. ÉTIREZ-VOUS ET PROMENEZ-VOUS

Rester assis pendant des heures est non seulement inconfortable, mais peut également entraîner la formation de dangereux caillots de sang. Essayez de vous lever, faites quelques pas et étirez vos muscles aussi souvent que possible – tout en respectant les consignes sur le port de la ceinture de sécurité, bien sûr ! Certaines compagnies aériennes proposent des exercices dans le magazine de bord ou sur l’une des chaînes de télévision. En l’absence d’inspiration, vous pouvez toujours faire tourner votre buste, enveloppez vos bras autour de votre corps, dégourdir vos jambes, faire tourner votre tête et vos chevilles ou vous lever et sautiller sur la pointe des pieds.

7. HYDRATEZ-VOUS ENCORE ET ENCORE

Buvez beaucoup d’eau. Voler déshydratera votre corps, vous aurez donc besoin de boire davantage que si vous étiez au sol. N’attendez pas d’avoir soif et de devoir écraser vos compagnons de voyage pour attirer l’attention de l’équipage de bord. Au lieu de cela, achetez ou apportez une bouteille d’eau réutilisable que vous remplirez après avoir passé les contrôles de sécurité et compléterez au besoin avec l’eau servie dans l’avion. Fuyez les boissons à base de caféine et l’alcool, car ils déshydratent le corps encore davantage et perturbent le sommeil. N’hésitez pas à apporter des encas légers (fruits, noix, biscuits salés) afin d’éviter la sensation de faim entre les repas.

8. FAITES DE L’EXERCICE AVANT LE VOL

Être détendu et peut-être légèrement fatigué est idéal lorsque l’on s’apprête à passer des heures dans un avion ; être actif et faire de l’exercice avant de monter à bord peut y contribuer. Vous lancer dans une course folle pour gagner la porte d’embarquement n’est pas vraiment ce que nous avons à l’esprit. À la place, faire de l’exercice, nager quelques longueurs, courir ou marcher d’un pas rapide avant le départ peut très bien faire l’affaire. Si vous manquez de temps, un simple tour de l’aéroport en marchant peut être efficace.

9. APPRENEZ QUELQUES PHRASES DANS LE JARGON LOCAL

Apprendre une nouvelle langue est non seulement une agréable façon de passer le temps, mais cela vous facilitera également la vie après l’atterrissage. Vous pouvez lire un livre, enregistrer des fichiers audio sur votre téléphone ou regarder des vidéos sur votre tablette et saluer les agents de l’immigration, les chauffeurs de taxi et les réceptionnistes d’hôtel comme quelqu’un du pays. Si étudier une seule langue n’est pas assez stimulant, essayez d’apprendre quelques phrases dans la langue de chaque pays que vous survolerez.

10. FAITES CONNAISSANCE AVEC VOS VOISINS

Entamer la conversation avec votre voisin de siège ne fonctionne pas toujours, mais cela vaut la peine d’essayer – on ne sait jamais qui est assis à ses côtés et de nombreux liens d’amitié, accords commerciaux et projets de voyage ont commencé à bord d’un avion. De plus, après vous être présenté et peut-être même avoir engagé la conversation, demander conseil sur un film ou même un biscuit restant à votre voisin de siège devient beaucoup plus facile.

Ouvrez-vous de nouveaux horizons avec EFEn savoir plus
Recevez notre newsletter mensuelle sur les voyages, les langues et la culture.Je m'inscris

Découvrez le monde et étudiez une langue à l'étranger.

En savoir plus